samedi 23 mars 2019 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Exploitation du champ gazier d’Ain Tsila (Illizi)
Petroceltic met le turbo Abonnez-vous au flux RSS des articles

20 août 2012
13:48
0 commentaire Une transaction à 259 millions de dollars

Petroceltic International Plc (PCI), une société pétrolière et gazière irlandaise détenant des actifs en Algérie, a réussi une transaction portant sur le rachat de la compagnie britannique Melrose Resources Plc (MRS) afin de pouvoir renforcer sa présence et ses investissements en Algérie où elle exploite plusieurs champs d’hydrocarbures, dont celui d’Ain Tsila dans le bassin d’Illizi. 

 

Le coût de la transaction est de l’ordre de 165 millions de livres (259 millions de dollars). Petroceltic International Plc voit déjà grand grâce à cette transaction. La fusion permettra au groupe irlandais d’accroître sa production en Algérie et la porter à 40.000 barils équivalent pétrole par jour durant les cinq ans d’exploitation.

Petroceltic International Plc détient un permis d’exploitation à Ain Tsila avec une participation de 56,625%, en association avec Enel qui, lui, détient 18,375% des actions, tandis que les 25% restant reviennent à Sonatrach. Le champ d’Ain Tsila a été déclaré officiellement exploitable à l'issue d'un accord avec Sonatrach qui consiste à commercialiser la totalité du gaz produit suivant une formule d’indexation des prix sur ceux du Brent.

Les partenaires de Sonatrach dans l’exploitation de ce champ estiment les réserves du champ à 2,1 milliards de mètres cubes de gaz, 67 millions de barils de condensât et 108 millions de barils de GPL. Les travaux d’exploration devraient débuter en 2014, tandis que le gaz produit devrait être commercialisable vers le troisième trimestre de 2017. La découverte du champ d’Ain Tsila est récente et remonte à janvier 2012. Au lendemain de cette découverte, Brian O'Cathain, directeur général de Petroceltic a indiqué que « la déclaration de commercialité sur le champ Ain Tsila est une étape importante pour Petroceltic et de nos partenaires Sonatrach et Enel.

Il s'agit d'une étape cruciale vers la reconnaissance officielle des réserves sur ce domaine important. Notre équipe se concentre maintenant sur la planification de la phase de développement du projet ». C’est dire que les actifs de Petroceltic International Plc en Algérie sont importants à plus d’un titre.
 

Ali Ben Mohamed

Mots-clés
Sur le même sujet
19août 2015

Mise en valeur du champ gazier d’Ain Tsila Petroceltic sollicite l’expérience de 4 contractants EPC

02mai 2017

Projet d’Ain Tsila: Petroceltic rassure les autorités

07oct. 2013

Champ de pétrole d'Ain Tsila (Illizi) Petroceltic cède des actifs à Sonatrach

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.