jeudi 30 octobre 2014 Recevez l’actualité par courriel ou flux RSS

Importations de céréales
5% de plus en 2013 Abonnez-vous au flux RSS des articles

02 déc. 2013
15:27
0 commentaire La facture toujours plus chère

La facture des importations des céréales continue d’augmenter. Ainsi pour les 10 premiers mois de l’année en cours, elle a connu une hausse de 5% et c’est le blé qui se taille la part du lion avec un accroissement de 7,6% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Centre national de l’informatique et des statistiques des douanes (CNIS). 

 

La facture a totalisé les 2,72 milliards de dollars, contre  2,59 milliards de dollars à la même période de 2012. Une hausse de 5,02%, souligne le CNIS.  Les céréales importées (blé, orge et maïs) sont de l’ordre de 8,381 millions de tonnes, contre 8,161 millions de tonnes l’année dernière. Le blé tendre et dur a coûté 1,84 milliard de dollar.

En volume, les importations de blé ont atteint 5,334 millions de tonnes de janvier à fin octobre 2013, contre 5,236 millions de tonnes à la même période de l’année écoulée, enregistrant une légère hausse, selon le CNIS.  Les achats de blé tendre ont atteint 1,42 milliard de dollars pour une quantité de 4,282 millions de tonnes, contre 1,20 milliard de dollars et 4,007 millions de tonnes à la même période de comparaison.

Il faut savoir que le blé tendre est la céréale la plus utilisée pour la pâtisserie et la farine panifiable. Ces importations inquiètent bien entendu les professionnels de la filière, particulièrement l’OAIC.  L’Office algérien interprofessionnel des céréales a affirmé qu’une étude a été réalisée par cette filière dans le but d’améliorer la production du blé tendre qui alourdit la facture des importations.

L’office précise tout de même que la production de cette céréale « s’améliore d’année en année », sauf que les importations continuent à augmenter. « Nous sommes en train d’étudier certaines mesures pouvant inciter les agriculteurs à produire plus de blé tendre notamment en leur proposant de nouvelles variétés », avait déclaré le directeur de l’OAIC.

Pour ce qui est du blé dur, l’Algérie a importé durant les dix premiers mois 2013 pour 416,29 millions de dollars (1,04 million de tonnes), contre près de 509,8 millions de dollars pour l’achat de 1,228 millions de tonnes à la même période de 2012, en baisse en termes de valeur de plus de 18%, selon le CNIS. Ce qui révèle que la production du blé dur et en amélioration constante.

Les quantités de l’orge importées ont baissé de 3,16%, passant de 401.780 tonnes durant les dix premiers mois de 2012 à 389.079 tonnes à la même période de l’année en cours. En revanche, la valeur des importations de l’orge a augmenté de 5%, passant de 113,89 millions de dollars à 119,65 millions de dollars. Les importations de maïs ont totalisé 759,19 millions de dollars les dix premiers mois de 2013 contre 769,19 millions de dollars à la même période, enregistrant ainsi une légère baisse (-1,3%), selon les douanes.

Les quantités, quant à elles, ont enregistré une hausse de 5,3%, durant les dix premiers mois de 2013 en comparaison avec à la même période de 2012, passant de 2,523 millions de tonnes à 2,657 millions de tonnes.

La production céréalière de la saison agricole 2012-2013 a atteint 49,1 millions de quintaux au niveau national, soit une baisse de 900.000 quintaux par rapport à la saison précédente. Une diminution qui s'explique par les facteurs climatiques, la sècheresse en plus clair qui a touché plus de cinq wilayas de l’est du pays gros pourvoyeur en céréales.

Les besoins de l’Algérie en céréales sont estimés à environ 8 millions de tonnes par an. L’Algérie est le troisième importateur de blé au monde après l’Italie et l’Egypte, notamment le blé tendre, la demande locale reste importante.

F.A

Mots-clés
Sur le même sujet
30déc. 2013

Importations algériennes de céréales Près de 3 milliards de dollars en 11 mois

06juil. 2014

Importation céréalière L’Algérie a déboursé 970 millions de dollars en 5 mois

22mai 2014

Importations de céréales durant les quatre premiers mois 2014 L’Algérie a importé 2,4 millions de tonnes de blé

Votre commentaire

Inscrivez-vous  ou  connectez-vous  afin de pouvoir laisser un commentaire.